Quittant Le Pont de Montvert en longeant le Tarn, Robert Louis Stevenson se retrouve à Florac avant de se diriger vers Cassagnas en suivant l'actuel GR70 ou Chemin Stevenson.

Robert Louis Stevenson à Florac

Robert Louis Stevenson à Florac

Robert Louis Stevenson à Florac"L'automne avait posé ses teintes d'or et de flétrissure sur leur verdure et le soleil, brillant au travers, atténuait leur rude feuillage, en sorte que chaque épaisseur prenait du relief contre son voisin, non dans l'ombre, mais dans la lumière. Un humble dessinateur d esquisses lâchait, ici, désespéré, son crayon.

Robert Louis Stevenson à FloracJe voudrais pouvoir donner une idée du développement de ces arbres majestueux, comme ils étalaient leur ramure ainsi que le chêne, traînaient leurs branchages jusqu'au sol ainsi que le saule; comment ils dressaient des fûts de colonnes, pareils aux piliers d'une église ou comment, ainsi que de l'olivier, du tronc le plus délabré, sortaient de jeunes et tendres pousses qui infusaient une vie nouvelle aux débris de la vie ancienne. Ainsi participaient-ils de la nature de plusieurs essences différentes. Et il n'était pas jusqu'à leur bouquet épineux du faîte dessiné de plus près sur le ciel qui ne leur conféra une certaine ressemblance avec le palmier, impressionnante pour l'imagination.

Mais leur individualité, quoique formée d'éléments si divers, n'en était que plus riche et plus originale. Et baisser les yeux au niveau de ces masses abondantes de feuillages ou voir un clan de ces bouquets d'antiques châtaigniers indomptables, "pareils à des éléphants attroupés" sur l'éperon d'une montagne, c'est s'élever aux plus sublimes méditations sur les puissances cachées de la nature.

Entre la musarde humeur de Modestine et la beauté de ce spectacle notre progression fut lente, tout cet après-midi. Enfin, observant que le soleil, bien qu'encore loin de son coucher, commençait déjà d'abandonner l'étroite vallée du Tarn, je me mis à songer à un endroit où camper. Ce n'était point chose aisée à trouver. Les terrasses étaient trop'étriquées et le sol, là où il n'y avait point de plates-formes, était trop déclive pour s'y pouvoir étendre.

Sur un affluent du Tarn est situé Florac, siège d'une sous-préfecture, qui possède un vieux château-fort et des boulevards de platanes, maints quartiers anciens et une source vive qui jaillit de la falaise. Cette ville est renommée, en outre, par ses jolies femmes et comme l'une des deux capitales, - l'autre étant Alais, - du pays des Camisards.

Robert Louis Stevenson à FloracLe propriétaire de l'auberge me conduisit après le déjeuner, à un café voisin où je devins, ou plutôt mon voyage devint le thème de la conversation de l'après- midi. Tout le monde avait quelques suggestions à faire au sujet de la direction à prendre. On alla chercher, à la sous-préfecture même, la carte de l'arrondissement et elle fut bien maculée de traces de pouces parmi les tasses de café et les petits verres de liqueur. La plupart de ces conseillers bénévoles étaient protestants. Cependant, je remarquai que Catholiques et Protestants avaient les rapports les plus aisés du monde. Je ne fus pas peu surpris de voir comme persistait là, vivace, le souvenir des guerres de religion.

Robert Louis Stevenson à FloracParmi nos montagnes du Sud-Ouest, près de Mauchline, Canmock et Carsphairn, dans des fermes isolées ou des cures, de graves Presbytériens se remémorent toujours les temps de la grande persécution et les tombes des martyrs locaux ne cessent d'être pieusement entretenues. Mais dans les villes, chez ceux qu'on nomme les classes supérieures, j'ai peur que ces antiques exploits ne soient devenus des contes oiseux. Si l'on rencontre une société mêlée aux Armes Royales à Wigton, il n'y est point parlé de la même façon des Covenantaires. Que dis-je ? A Muirkirk de Glenluce, j'ai rencontré la femme d'un bedeau qui n'avait jamais entendu parler du prophète Peden.

Mais ces Cévenols-ci étaient fiers de leurs ancêtres, dans un sentiment tout différent. La guerre était leur topique préféré. Ses hauts faits leurs lettres patentes de noblesse. Et là où un homme et une famille n'avaient eu que cette seule aventure, une aventure héroïque, on pouvait s attendre à une certaine prolixité de renseignements et l'excuser. On me dit que la contrée abondait en légendes jusqu'alors non recueillies. Par ces gens, j'entendis parler de descendants de Cavalier - non de descendants en ligne directe, mais de neveux ou de cousins - qui étaient toujours des personnages considérés sur le théâtre des exploits du gamin-général.

Un fermier avait vu les os d'anciens combattants exhumés au soleil d'un après-midi du XIXème siècle, dans un champ où les ancêtres avaient combattu et où leurs arrière-petits-fils creusaient un fossé.

Plus tard, dans la journée, un des pasteurs protestants eut l'amabilité de me rendre visite; un homme jeune, intelligent et distingué avec qui je passai quelques heures d'agréable conversation. Florac, me dit-il, est mi-partie protestant, mi-partie catholique. La différence de religion s'y double, d'ordinaire, d'une divergence politique. Qu'on juge de ma surprise, arrivant comme je le faisais, d'une Pologne aux caquetages de purgatoire comme cette bourgade du Monastier sur Gazeille, lorsque j'appris que la population entière vivait en relations très pacifiques, qu'il y avait même échange de bons services entre des familles ainsi doublement séparées." de "Voyage avec un âne dans les Cévennes" Acheter le livre Robert Louis Stevenson à Florac

L'Etoile Chambres et tables d'hôtes à La Bastide Puylaurent entre Lozère, Ardèche et Cévennes

Ancien hôtel de villégiature avec un magnifique parc au bord de l'Allier, L'Etoile Maison d'hôtes se situe à La Bastide-Puylaurent entre la Lozère, l'Ardèche et les Cévennes dans les montagnes du Sud de la France. Au croisement des GR7, GR70 Chemin Stevenson, GR72, GR700 Voie Régordane (St Gilles), Cévenol, GR470 Sentier des Gorges de l'Allier, Montagne Ardéchoise, Margeride, Gévaudan et des randonnées en étoile à la journée. Idéal pour un séjour de détente.